Intégration Sensorielle


« Avant d’apprendre à lire, à écrire et à calculer, nous devons donner une signification à ce que nous voyons et ce que nous comprenons, nous devons être capables de planifier nos mouvements et d’organiser notre comportement.
Cette capacité dépend de l’efficacité avec laquelle notre système nerveux organise les messages que nos sens lui transmettent. »  J. Ayres.

Votre enfant :

  • Bouge tout le temps (jusqu’à perturber ses activités), réagit intensément ou au contraire est indifférent à son environnement (participe difficilement aux activités avec ses pairs)
  • Ne peut automatiser les tâches du quotidien (se laver, s’habiller, être prêt pour l’école)
  • Retrouve difficilement des objets parmi ses affaires ou peine à s’organiser (dans son cartable, sur un support visuel, lors des jeux).
  • A des gestes maladroits (laisse tomber ce qu’il a dans les mains, vise ma), chute fréquemment, est sujet aux accidents ou manque d’aisance pour franchir un obstacle.
  • A des difficultés de motricité fine : boutonner, faire des nœuds, utiliser les outils du quotidien de façon efficace (couverts, règle, ciseaux, brosse).
  • Manifeste des réactions disproportionnées face aux stimulations de l’environnement (sons, contact tactile) ou, à l’inverse, n’y réagit pas.

 

BUTS DU TRAITEMENTintegration sensorielle

Le traitement permet :

  • Plus d’autonomie dans la vie quotidien : soins personnels, loisirs, école…
  • Une meilleure interaction avec son environnement
  • Un engagement plus spontané dans les apprentissages et dans les interactions sociales (son entourage, ses pairs…)
  • Créer des expériences de réussite valorisantes.

 

DÉFINITION

L’intégration sensorielle est un processus neurologique permettant l’organisation et l’interprétation des stimuli. Il se produit lors de la réponse adaptative.
Une intégration sensorielle de qualité permet à l’enfant de répondre de manière adaptée aux sollicitations de son environnement et participe à un développement harmonieux.

 

DEPISTAGE

Les troubles du traitement sensoriel peuvent être présents et perturber les activités quotidiennes des enfants.
Ces troubles peuvent être associées ou non avec dyspraxie, un trouble envahissant du développement, un trouble spécifique de l’attention, un trouble des apprentissages.
Leur dépistage précoce permet une intervention plus efficace.

 

PRINCIPE DU TRAITEMENT

Les activités proposées favorisent le processus d’intégration sensorielle indispensable au système nerveux central pour produire des réponses adaptées et efficaces dans la vie quotidienne et dans les apprentissages.
Cette approche neuro-développementale en sensori-motrice s’appuie sur les mécanismes de la plasticité cérébrale.
L’enfant s’investit en tant qu’acteur pour que le processus d’Intégration Sensorielle soit mis en jeu grâce au feed-back sensoriel.
L’accompagnement de l’ergothérapeute consiste en l’organisation d’un environnement sensoriel spécifique et attrayant, répondant au besoin de l’enfant.
Lors des séances, les réponses adaptatives sont sollicitées au travers d’activités significatives pour l’enfant, qui facilitent la modulation sensorielle, la discrimination, la participation de l’enfant, le contrôle postural, les praxies, l’intégration bilatérale.

 

EVALUATION

L’ergothérapeute va rechercher les dysfonctionnements des processus d’intégration sensorielle qui impactent les activités du quotidien.
Ces troubles peuvent toucher différents sens: tactile, proprioceptif, vestibulaire, visuel, auditif, olfactif, gustatif et entrainer des difficultés motrices et d’ajustement du comportement.
L’évaluation  porte sur les réponses motrices et comportementales de l’enfant, son organisation et sa réponse face aux divers stimuli.
Elle repose sur des outils spécifiques : questionnaires sensoriels apportant des informations qualitatives et quantités et des observations cliniques.
Cette évaluation est réalisée par un ergothérapeute spécialisé dans cette approche.